Le pas de tir de Soyouz à Kourou livré “à peu près en avril” (AFP)

KOUROU (Guyane française) — Le pas de tir permettant de lancer depuis Kourou la fusée russe Soyouz “devrait être livré à peu près au mois d’avril”, la date du premier lancement restant à fixer, a déclaré le PDG d’Arianespace Jean-Yves Le Gall dans la nuit de jeudi à vendredi.

“On décidera, d’ici la fin de l’année, quels satellites on mettra sur le premier Soyouz. Le portique est terminé, les tests du pas de tir commencent, ça se passe bien”, a ajouté M. Le Gall, qui s’exprimait à l’issue d’un tir réussi ayant permis à la fusée Ariane 5 de placer en orbite deux satellites de télévision.
“Le pas de tir devrait être livré à peu près au mois d’avril, ce qui, à partir de là, permettra de fixer le premier lancement”, a-t-il résumé.

Le 11 octobre, la société Arianespace avait annoncé que le “premier lancement de Soyouz au CSG (Centre spatial guyanais)” aurait “lieu en avril 2011”.

Le premier tir depuis la Guyane était initialement attendu en 2008 mais des retards dans l’installation de certains éléments du pas de tir à Sinnamary, une commune voisine de Kourou, ont entraîné des retards successifs. En mai, le premier tir restait programmé pour le “quatrième trimestre 2010”.
Fruit d’un accord franco-russe signé en 2003, le tir de Soyouz à Kourou permettra à l’Europe de l’espace de posséder une gamme complète de lanceurs.

Le tir de fusées Soyouz depuis Kourou, tout proche de l’Equateur, leur permet d’emporter une charge utile supérieure d’un tiers environ à ce qu’elles peuvent faire depuis Baïkonour (Kazakhstan).
Le lancement de l’ATV 2, le deuxième véhicule de transfert automatique européen destiné au ravitaillement de la station spatiale internationale (ISS), devrait intervenir le “15 février 2011”, a par ailleurs indiqué M. Le Gall.

En mars 2008, à l’issue du lancement de l’ATV Jules Verne, le premier de la série, la mise en orbite du deuxième, qui porte le nom de l’astronome allemand Johannes Kepler, avait été annoncée pour “fin 2009, début 2010” par M. Le Gall.

L’ATV Jules Verne était resté amarré plus de cinq mois à l’ISS en 2008 avant de se désintégrer comme prévu lors de sa rentrée dans l’atmosphère.

Advertisements
This entry was posted in Ariane(space), guyane, Soyuz. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s