Vol 447 d’Air France : les boîtes noires restent introuvables

Malgré d’énormes moyens déployés, la recherche des boîtes noires qui a commencé il y a une semaine ne donnent pour l’instant aucun résultat.

Le Bureau d’enquêtes et analyses (BEA) a fait un point sur l’avancée des recherches des boîtes noires du vol AF 447 d’Air France entre Rio de Janeiro et Paris. « Depuis le début des recherches le 2 avril, l’Orion, sonar remorqué à bord du (navire américain) « Anne Candies » a couvert 600 km2 », indique le BEA.

« Les trois Remus, véhicules sous-marins autonomes à bord du (navire norvégien) « Seabed Worker » ont effectué neuf plongées et couvert une zone de près de 800 km2 », ajoute le BEA qui précise que « la situation météorologique sur zone a permis aux équipes de travailler dans de bonnes conditions ».

Le BEA a reporté de gros espoirs sur cette troisième phase de recherches, les deux premières tentatives réalisées l’été dernier n’ayant rien donné. Dans cette troisième phase de recherches, les enquêteurs cherchent avant tout à repérer l’épave de l’Airbus A330 d’Air France afin de pouvoir ensuite repêcher les fameuses boîtes noires qui permettront de cerner les causes véritables de l’accident qui avait fait 228 disparus. La zone de recherches s’étend sur 2 000 km2 au milieu de l’océan atlantique. Il est prévu qu’elle se prolonge pendant deux semaines.

This entry was posted in aviation and tagged , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s