Galileo pourrait bénéficier de certains fonds agricoles non utilisés

La Commission européenne présentera mercredi son plan de financement public du projet européen de navigation par satellite Galileo, en prônant notamment l’utilisation de fonds agricoles non utilisés par l’UE, ont indiqué vendredi des sources européennes.

Galileo vise à affranchir les Européens de leur dépendance à l’égard du système militaire américain GPS, gratuit pour les usagers civils. Il promet une précision de localisation au mètre près (contre parfois une dizaine de mètres pour le GPS) et doit être opérationnel à la fin 2012. Les ministres des Transports de l’UE, qui avaient simplement convenu en juin que de l’argent public supplémentaire était nécessaire, se réuniront le 2 octobre à Luxembourg pour examiner le plan très attendu de la Commission. Selon des sources européennes, la Commission veut assurer la survie du projet en bonne partie grâce à des fonds non utilisés de la politique agricole commune en 2007 et 2008. La Commission a besoin de trouver en tout 2,4 milliards d’euros supplémentaires dans les caisses publiques européennes pour la période 2007-2013 pour ce projet phare. La Commission européenne, qui privilégie donc un financement communautaire du projet, devrait aussi soumettre à contre-coeur aux 27 une autre option passant par des contributions supplémentaires des seuls gouvernements intéressés.

AFP 14.09.07 | 18h02

This entry was posted in ESA, industry_eco, space. Bookmark the permalink.