Le cardinal Jean-Marie Lustiger est mort

Le cardinal Jean-Marie Lustiger, ancien archevêque de Paris, est mort d’un cancer, samedi 4 août à l’âge de 80 ans, a annoncé l’édition en ligne du Figaro dimanche soir. Juif converti devenu cardinal, Jean-Marie Lustiger, considéré comme un “traditionaliste moderne”, comptait parmi les proches de l’ancien pape Jean Paul II et était également membre de l’Académie française.Aaron Lustiger naît le 17 septembre 1926 à Paris dans une famille de commerçants juifs d’origine polonaise et se convertit en 1940, choisissant le prénom de Jean-Marie avant de se réfugier à Orléans. Sa mère est déportée en 1942 à Auschwitz, dont elle ne reviendra pas. Ordonné prêtre en 1954, il devient aumônier des étudiants de la Sorbonne et des grandes écoles. En 1969, il est nommé curé de la paroisse Sainte-Jeanne de Chantal à Paris (XVIe).Son ascension est dès lors rapide. Il est nommé par Jean Paul II évêque d’Orléans en 1979, archevêque de Paris en 1981 et cardinal en 1983. Auteur de nombreux ouvrages sur la foi catholique, Mgr Lustiger a été élu en juin 1995 à l’Académie Française au fauteuil du cardinal Albert Decourtray.”IL A TOUT CHAMBOULÉ À PARIS””C’était un homme de caractère, un caractère pas commode, qui a tout chamboulé à Paris”, estime le spécialiste des questions religieuses Odon Vallet, citant notamment l’accès à la prêtrise, la création de maison de séminaristes ou “une attitude très directive envers les prêtres parisiens”.Au sein de l’Eglise française, “il y avait les pro et les anti-Lustiger”, explique l’auteur, entre autres, d’un Petit lexique des idées fausses sur les religions. Même s’il avait fait des erreurs, comme la création de la chaîne de télévision Kto, “devenue une catastrophe financière”, selon Odon Vallet, Jean-Marie Lustiger “savait envoûter son auditoire et avait redonné un certain lustre à la cathédrale Notre-Dame-de-Paris”.LEMONDE.FR avec Reuters | 05.08.07 | 21h46

This entry was posted in society, spirituality. Bookmark the permalink.