Nuit américaine pour Ariane 5

Reuters 09.12.06 | 01h46

Le lanceur européen Ariane 5 a mis en orbite vendredi les satellites américains de télécommunications WildBlue-1 et AMC-18, après un décollage à 22h08 GMT de la base de Kourou, en Guyane française, a annoncé Arianespace, la société chargée des lancements Ariane.

A l’heure prévue, Ariane 5, dans sa version la plus puissante dite “ECA”, a illuminé la nuit équatoriale, avant de disparaître une dizaine de secondes plus tard dans une épaisse couche nuageuse, pour jouer ensuite à cache-cache avec les nuages, fréquents en Guyane en ce début de saison de pluies. Vingt-sept minutes après le décollage, le lanceur européen a mis en orbite de transfert géostationnaire le satellite WildBlue-1 de l’opérateur américain WildBlue Communications, et, cinq minutes plus tard, le satellite AMC-18 de SES Americom, du groupe SES Global.

Cette “nuit américaine” sous le ciel pluvieux de Kourou a réjoui Jean-Yves Le Gall, le directeur général d’Arianespace, en raison des cinq succès d’Ariane 5 dans sa version lourde “ECA” en 2006 et du “record de contrats signés”. “Cette année, nous avons signé douze contrats, soit plus que l’ensemble de nos concurrents”, s’est félicité devant la presse Jean-Yves Le Gall, vendredi soir à Kourou.

“Nous avons un lanceur – Ariane 5 ECA – qui est toujours le même donc qui va être plus facile à commercialiser, car forcément on aura des économies d’échelle.” “L’excellence de notre service et quelques déconvenues de nos compétiteurs font qu’on observe une remontée des prix du marché, même si on est pénalisé par un dollar qui est extrêmement bas en ce moment”, a ajouté le directeur général d’Arianespace.

INNOVATION TECHNOLOGIQUE

Arianespace a innové lors de ce 174ème vol d’Ariane, avec des “véroles” soudées sur les boosters à poudre d`Ariane 5, au lieu des segments boulonnés entre eux utilisés auparavant, a expliqué Jean-Yves Le Gall. Cette innovation facilite la fabrication des boosters et allège le lanceur, lui apportant un gain de performance de 200kg, selon Arianespace. “C’est la dernière innovation technologique que nous allons apporter sur ce lanceur, car aujourd’hui, si nous sommes réguliers c’est parce que nous lançons toujours le même lanceur sans aucune modification”, a poursuivi Jean-Yves Le Gall.

Construit par l’industriel américain Space Systems Loral, le satellite WildBlue-1 doit fournir des services internet à haut débit au dessus des Etats-Unis, pour le compte de l’opérateur américain WildBlue Communications, pendant au moins quinze ans, selon Arianespace.

Construit par l’américain Lockeed Martin Commercial Space Systems, AMC-18 offrira des services de distribution de télévision sur les Etats-Unis, pour le compte de l’opérateur SES Americom. Arianespace prévoit six lancements d’Ariane 5 en 2007. L’un d’eux, au second semestre, concernera l’ATV, le module de ravitaillement de la Station spatiale internationale (ISS). Le prochain vol du lanceur européen est prévu “probablement en février”, selon la société européenne de lancement, avec deux satellites à bord.

Le 27 décembre, Arianespace doit procéder à son dernier lancement de l’année, avec un Soyouz chargé de mettre sur orbite Corot, le satellite scientifique du Centre National d’Etudes Spatiales.

AFP 08.12.06 | 23h49

La fusée Ariane 5 ECA lancée vendredi du Centre spatial guyanais (CSG) de Kourou a placé sur leur orbite les deux satellites qu’elle emportait, a annoncé Arianespace. Les satellites de télécommunications Wildblue-1 et AMC 18, lancés pour les sociétés américaines WildBlue Inc et AMC-18, se sont séparés de l’étage supérieur de la fusée à l’altitude prévue, a précisé un porte-parole. Wildblue-1, d’une masse au décollage de 4,7 tonnes, permettra de fournir des accès internet à haut débit à faible coût sur l’ensemble du territoire américain. AMC 18, d’une masse de 2 tonnes, fournira de son côté des services de télévision par câble sur les Etats-Unis.

Pour ce 30e lancement d’une Ariane 5, a indiqué Arianespace, la coiffe de la fusée portait l’inscription “Ciutat de Barcelona”, dans le cadre de “la promotion de la Communauté des Villes Ariane”. Il s’agissait du 5e lancement de l’année pour Arianespace. Par ailleurs, sur les 12 derniers mois, la société aura placé 12 satellites sur orbite. Actuellement, Arianespace a sur son carnet de commande le lancement de 38 satellites.

This entry was posted in Ariane(space). Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s