Changement en vue dans le capital du géant de l’aéronautique EADS

LEMONDE.FR | 05.04.06 | 06h05 • Mis à jour le 05.04.06 | 08h49

Le groupe européen EADS, maison mère d’Airbus et de la fusée Ariane, a amorcé sa mutation avec le désengagement partiel des deux groupes privés pivots du partenariat franco-allemand qui lui a donné naissance, le français Lagardère et le germano-américain DaimlerChrysler.

Les deux groupes, qui en 2000 avaient ensemble créé EADS, avec le groupe espagnol CASA, ont annoncé, mardi soir 4 avril, qu’ils allaient céder chacun 7,5 % de leurs parts dans EADS, conservant à terme respectivement 7,5 % pour Lagardère et 22,5 % pour le groupe allemand.

EADS, où l’Etat français conserve toujours 15 %, va ainsi voir s’accroître à presque 50 % la part de son capital détenu en Bourse par des investisseurs fluctuants, et se réduire le poids de ses actionnaires de référence, liés par un pacte qui demeure cependant intouché.

“L’ÉQUILIBRE DES POUVOIRS DEMEURE INCHANGÉ”

Elément crucial dans ce groupe fruit d’une délicate parité franco-allemande, “l’équilibre des pouvoirs entre, d’une part, l’Etat français et Lagardère au sein du pôle français, et d’autre part entre le pôle français et le pôle allemand, demeure strictement inchangé”, a souligné Lagardère mardi.

Depuis plusieurs années, les deux groupes privés envisageaient de se retirer progressivement d’EADS, et ont tous deux rappelé, mardi, vouloir se recentrer sur leurs métiers respectifs : l’automobile pour l’allemand, les médias pour le français Lagardère, qui s’éloigne encore un peu plus de son métier d’origine.

Chacun empochera une somme confortable : “La valeur actuelle d’une participation de 7,5 % est d’environ 2 milliards d’euros”, a indiqué DaimlerChrysler. Mais le processus se fera par étapes.

Pour l’allemand, “le règlement de la transaction doit intervenir entre janvier et avril 2007”. Pour Lagardère, qui a choisi de passer par un mécanisme consistant à émettre des obligations remboursables en actions EADS, le désengagement sera encore plus progressif : sa part passera de 15 à 12,5 % au 25 juin 2007, de 12,5 à 10 % au 25 juin 2008 et de 10 à 7,5 % au 25 juin 2009.

Pour la gestion d’EADS, “cela ne changera pas grand-chose, puisque les actionnaires de réference en garderont 45 %”, a-t-on commenté de source proche du dossier, sans oublier la holding publique espagnole SEPI (5,5 %). Une part qui permet aux actionnaires historiques de continuer à contrôler EADS. Les deux groupes français et allemand se sont d’ailleurs engagés à “rester impliqués et à accompagner” EADS.

MOMENT DÉFAVORABLE POUR EADS

Pour autant, le groupe européen sera désormais plus ouverts aux marchés financiers, une situation nécessaire au vu de ses grands besoins de financement, liés à des projets considérables comme l’avion géant A380, en pleine phase de lancement.

Le retrait des deux groupes du capital d’EADS “élargira l’actionnariat d’EADS et améliorera son accès aux marchés internationaux des capitaux, lui permettra d’entamer un nouveau chapitre de sa croissance” et une étape logique dans son développement”, a souligné DaimlerChrysler.

Ces retraits combinés, quoique prévus, surviennent cependant à un moment défavorable pour EADS, qui vient d’échouer, malgré l’appui de l’Elysée, à prendre part à une alliance entre les français Alcatel et l’électronicien de défense Thales, qui devrait être annoncée mercredi matin.

“On peut voir tout cela comme un mouvement de mauvaise humeur” de la part de Lagardère et DaimlerChrysler “ou au contraire comme une façon pour EADS de recréer l’événement”, a commenté une source proche du dossier.

L’accord Alcatel-Thales prévoit qu’Alcatel apporte sa branche satellites et en échange monte à 25 % environ du capital de Thales, groupe qu’EADS convoitait depuis des années.

C’est un dur revers pour EADS, qui rêvait, grâce à Thales, de se renforcer dans le secteur de la défense, où il ne réalise que 20 % de ses ventes, contre 50 % pour son grand rival Boeing.

Avec AFP

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s