Campagne d’essai réussie pour le premier satellite Metop

EADS PR: 24 Novembre 2003

Campagne d’essai réussie pour le premier satellite Metop Le premier modèle de vol de la série de satellites Metop réalisé par EADS Astrium pour l’Agence Spatiale Européenne (ESA) et Eumetsat vient de subir avec succès une grande campagne d’essais organisée sur le site d’Intespace de Toulouse. Après l’arrimage de ses deux principaux modules – le module de charge utile et le module de service, accouplés pour la première fois à la fin du mois de juin, le satellite a été soumis à des essais de compatibilité électromagnétiques étendus. Ces essais ont permis de démontrer la compatibilité entre le corps du satellite lui-même, ses antennes d’émission et de réception et les nombreux et sensibles éléments de sa charge utile.

La charge utile embarquée par Metop comprend 12 instruments, dont 3, le scattéromètre ASCAT, le sondeur atmosphérique GRAS à récepteur GPS et le sondeur d’humidité à hyperfréquences MHS sont fournis par EADS Astrium. Ces instruments sont spécialement conçus pour permettre au satellite d’atteindre les principaux objectifs de sa mission – l’observation météorologique et climatologique opérationnelle, mais aussi d’autres objectifs, à caractère humanitaire (recherche et sauvetage) ou liés à la surveillance de l’espace.

La combinaison d’instruments actifs à haute puissance et d’instruments passifs sensibles, et le grand nombre d’antennes d’émission, pour la diffusion des données, constituent un véritable défi du point de vue de leur aménagement sur la charge utile. Les composantes de la charge utile couvrent en outre une très large gamme de fréquences : des antennes de réception à environ 100 MHz, aux domaines du visible et de l’ultraviolet pour l’imagerie nuage et glace, en passant par le sondage micro-ondes pour l’humidité et la température.

Le satellite est à présent dans sa phase de préparation à la campagne d’essais mécaniques qui va se dérouler au cours des prochaines semaines et qui doit démontrer sa capacité à résister à l’environnement de lancement associé à Soyouz et Ariane 5. Le programme d’essai du satellite Metop-FM1 s’achèvera ensuite par la vérification finale du logiciel de vol et de sa compatibilité avec les divers équipements du satellite.

Parallèlement aux activités menées sur le Metop-FM1, les travaux sont également en cours sur le module de charge utile et le module de service du Metop-FM2 qui, pour des raisons liées au calendrier du programme, sera le premier satellite Metop à être lancé. Comme déjà fait pour Metop-FM1, ces modules sont respectivement en cours de montage sur les sites d’EADS Astrium de Friedrichshafen et de Toulouse.

Enfin, un troisième et dernier modèle de vol Metop est également en cours de construction. L’avionique du module charge utile a déjà été intégrée, et sera suivie des instruments de vol, dès qu’ils seront disponibles.

Le premier satellite Metop (Metop-FM2) sera lancé à la fin 2005, sur une fusée Soyouz, depuis la base de Baïkonour, au Kazakhstan.

EADS Astrium, société leader dans la fabrication de satellites en Europe, conçoit et développe des systèmes de télécommunications et d’observation civils et militaires, des satellites scientifiques et de navigation, ainsi que l’avionique et les équipements associés. EADS Astrium est détenue à 100% par EADS SPACE. En 2002, EADS SPACE a enregistré un chiffre d’affaires de 2,2 milliards d’euros avec un effectif total de 12 300 personnes réparties en France, Allemagne, Royaume-Uni et Espagne.
==
Metop: La prévision météorologique en temps réel

© EADS Astrium
Metop sera la prochaine contribution aux systèmes européens de satellites météorologiques. Ce projet conjoint ESA-Eumetsat est destiné à fournir des prévisions météorologiques à moyen terme et à aider à la réalisation d’études climatiques et environnementales à long terme.

Les trois satellites Metop d’une masse globale de 4,5 tonnes chacun partiront dans l’espace à 5 années d’intervalle, le premier en 2006 depuis Baïkonour. La durée opérationnelle de cette mission sera de 14 ans, chaque satellite ayant une vie utile de 5 ans.

Les données météorologiques seront envoyées vers les stations réceptrices une fois par orbite pour y être traitées et redistribuées vers les utilisateurs. Cela permettra d’assurer la couverture globale tous les un à trois jours. Une diffusion directe des données sera également possible. La conception de ce satellite est inspirée d’une version adaptée de la plate-forme polaire du satellite Envisat. EADS Astrium, qui assure la maîtrise d’œuvre de Metop, est responsable du module de charge utile intégré et fournira trois des principaux instruments : MHS, ASCAT et Gras.

Advertisements
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s