L’Europe de l’espace pourrait aller vers davantage d’autonomie

(PAPIER
AFP 05.12.05 | 20h56

BERLIN, 5 déc 2005 (AFP) – L’Europe de l’espace pourrait aller vers plus d’autonomie et soutenir sa propre technologie, en donnant notamment la priorité aux lanceurs européens, selon de premières indications émergeant lundi d’une réunion ministérielle de l’Agence spatiale européenne (Esa) à Berlin. Les ministres chargés de la politique spatiale des 17 pays membres de l’Esa sont tombés d’accord sur “le principe d’une préférence européenne aux lanceurs”, a affirmé le ministre français délégué à la Recherche, François Goulard. Si elle est adoptée mardi, cette “préférence européenne” portera sur les gros lanceurs comme Ariane-5, les petits comme Véga, dont le premier vol est prévu fin 2007, ou les moyens comme les russes Soyouz, lorsqu’ils seront tirés depuis le centre spatial de l’Esa à Kourou, en Guyane française (à l’horizon 2008-09), a précisé M. Goulard devant la presse. Ce sont les services nettement meilleur marché déjà offerts par l’Inde, ou par la Russie depuis la base de Baïkonour, au Kazakhstan, qui sont en jeu. Cette résolution dépend toutefois de l’accord qui pourra être trouvé sur d’autres points en suspens lundi soir, notamment le soutien que l’Europe veut continuer à accorder à la station spatiale internationale (ISS), dont le sort est également suspendu à des décisions américaines. La France, qui souhaite “ne pas rester dans l’attente” et engager des négociations avec les Etats-Unis, ne veut plus financer à plein l’opération. A l’inverse, l’Allemagne veut maintenir le budget de 650 millions d’euros prévu jusqu’en 2008, afin de “préserver les compétences industrielles”. Aucun soutien n’a été trouvé pour une participation de l’Esa dans le projet russe d'”avion de l’espace” Clipper, qui pourrait desservir la station spatiale internationale. Les 17 pays membres et le Canada, membre associé, doivent décider à Berlin des programmes qui orienteront l’Europe de l’espace dans les trois à cinq ans à venir. Dans un contexte international peu favorable, alors que diminuent les contrats commerciaux qui rentabilisent les technologies développées grâce à l’argent public, l’Esa propose une série de programmes pour 2006-2010, d’une enveloppe totale de 8,8 milliards d’euros en nouveaux financements (10,4 mds USD). Un huitième (1,10 mrd EUR) est prévu pour les lanceurs européens, gros enjeux de politique industrielle (28% des contrats passés par l’Esa auprès de l’industrie en 2004). L’Esa, basée à Paris, devrait également recevoir l’engagement des pays membres pour préparer sa participation à une future base lunaire habitée et l’envoi d’un robot d’exploration sur Mars, à la recherche de traces de vie présente ou passée. Le remplacement de Cryosat, le satellite d’observation climatique détruit en septembre lors de son lancement, ne fait guère de doute. Les ministres semblaient également d’accord pour commencer à préparer le terrain pour créer un réseau européen de surveillance de la Terre (environnement et sécurité), réclamé par l’Union européenne. Ce programme serait lancé en attendant que l’UE sorte de son impasse budgétaire et puisse débloquer les fonds adéquats. L’Esa, qui doit faire face à un accroissement des dépenses publiques consacrées à l’espace aux Etats-Unis, en Russie, en Chine et en Inde, réclame également que soit instaurée une hausse annuelle de 2,5% de l’enveloppe consacrée à la recherche scientifique, programme auquel les pays membres ne peuvent déroger. L’Italie notamment, mais aussi l’Allemagne, ont émis des objections. Si l’ensemble des programmes proposés par l’Esa sont adoptés, le budget annuel restera sensiblement inchangé, à quelque 2,8 milliards d’euros (3,3 milliards de dollars), selon le porte-parole de l’agence, Franco Bonacina. Le budget de la Nasa pour 2006 est en augmentation de 2,4%, à 16,5 milliards de dollars. La Russie, puissance qui envoie le plus d’objets dans l’espace, dispose d’un maigre budget en comparaison (220 millions USD pour 2006) mais l’a accru de 160% en un an.

Advertisements
This entry was posted in ESA. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s