Succès escompté de la mission de la sonde japonaise Hayabusa

(PAPIER
AFP 26.11.05 | 10h50

L’Agence d’exploration spatiale japonaise (JAXA) s’est dite persuadée d’avoir réussi à prélever des échantillons d’un astéroïde situé à 300 millions de kilomètres de la Terre grâce à sa sonde Hayabusa, une première qui, selon elle, permet au Japon de faire un grand bond dans l’espace. “Nous sommes à peu près sûrs qu’Hayabusa a réussi à collecter des fragments de l’astéroïde Itokawa”, a affirmé le directeur du projet, Junichiro Kawaguchi, lors d’une conférence de presse samedi à Tokyo, en déclarant “très heureux”. Pour acquérir la certitude que les poussières de ce corps céleste ont bien été ramassées par la sonde et qu’elles pourront être analysées, les chercheurs devront néanmoins patienter jusqu’au retour de Hayabusa (“faucon” en japonais) sur Terre en juin 2007, après un voyage de deux milliards de kilomètres. Toutefois, les informations recueillies samedi en provenance de ce véhicule interstellaire, actuellement stabilisé à quelques kilomètres d’Itokawa, incitent la JAXA à penser que la sonde ne rentrera pas bredouille. La sonde s’est brièvement posée comme prévu samedi matin sur l’astéroïde, au relief accidenté, qui mesure moins de 600 mètres de long sur 300 mètres de large et 200 mètres de haut et, difficulté supplémentaire, n’offre qu’une très faible gravité. Elle a ensuite envoyé un projectile sur le sol de ce dernier pour provoquer un rejet de matière et “aspirer” des poussières dans un tube, avant de repartir. Rejoindre Itokawa et s’y poser était déjà un exploit en soi, selon la JAXA. Cela revenait, affirmaient les ingénieurs nippons, à “faire atterrir un jumbo jet dans une vallée du Grand Canyon”. Le tout en mode automatique, puisque cette phase délicate ne pouvait être pilotée depuis la Terre. Une première tentative, il y a une semaine, avait échoué. “Ce deuxième contact réussi avec Itokawa ainsi que la collecte de matière, autre que des échantillons lunaires, constitue une première mondiale qui prouve que nous sommes capables de réaliser des exploits de top-niveau”, s’est félicitée la JAXA. “Etant donné qu’on estime que cet astéroïde est apparu il y a environ 4,6 milliards d’années, ces échantillons s’apparentent à des fossiles du système solaire”, expliquent les chercheurs japonais qui se montrent désormais impatients de mettre la main sur le butin. La JAXA va donc s’efforcer maintenant de faire rentrer la sonde à bon port pour analyser ensuite sa cargaison. “Je suis très heureux que Hayabusa puisse laisser une trace dans l’histoire de l’exploration spatiale”, a commenté le ministre des Sciences Kenji Kosaka. La collecte de poussières n’était pas le seul objectif de la JAXA mais était de loin le plus important. La sonde avait tenté quelques jours plus tôt de lâcher un mini-robot sur l’astéroïde afin de le filmer au plus près à l’aide de trois mini-caméras. Mais cet engin, de la taille d’une cannette de boisson, a raté sa cible et n’a plus donné signe de vie depuis. La JAXA a minimisé l’incident, ce qui a donné plus d’importance encore au prélèvement des échantillons. “Il y a encore beaucoup de difficultés sur le chemin du retour, mais nous allons faire tous les efforts pour réussir ce défi”, a promis l’Agence. Que les poussières reviennent sur Terre ou non, les chercheurs japonais considèrent de toute façon la mission Hayabusa comme un succès. Ils estiment en effet que les nouvelles technologies mises en oeuvres (moteur à propulsion ionique, système de guidage autonome à mesure optique) constituent en elles-mêmes des avancées significatives.

Advertisements
This entry was posted in space science. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s