Le gouvernement confirme le lancement de la “CNN à la française” en 2006

LE MONDE | 08.11.05 | 15h15 • Mis à jour le 08.11.05 | 15h16

Le ministre de la culture et de la communication, Renaud Donnedieu de Vabres, s’est engagé devant l’Assemblée nationale, lundi 7 novembre, sur un calendrier pour la chaîne française d’information internationale (CFII). “La société sera constituée avant la fin de l’année 2005, elle sera opérationnelle avant la fin de l’année 2006” , a-t-il assuré.

Le ministre est en revanche resté plus évasif sur le statut de la future chaîne. “Les dernières questions juridiques en suspens pour la création d’une société réunissant à parité France Télévisions et TF1 seront réglées le plus rapidement possible et plus rien ne s’opposera alors à la signature du contrat de subvention entre l’Etat et la chaîne” , affirme M. Donnedieu de Vabres, confirmant implicitement les informations du Monde du 8 novembre.

Alain de Pouzilhac, l’ex-PDG d’Havas, est, selon Les Echos du 8 novembre, pressenti pour prendre la présidence du directoire de la future société chargée de mettre en oeuvre la CFII. Patrick de Carolis, le président de France Télévisions, a obtenu du gouvernement de pouvoir nommer le président du conseil de surveillance de la nouvelle chaîne, mais TF1, qui en sera l’actionnaire à 50 %, à égalité avec le groupe public, s’arc-boute toujours sur une présidence tournante tous les deux ans, comme prévu dans le projet initial.

“Il ne faut pas perdre confiance” , a déclaré le ministre, face à l’exaspération à laquelle sont parvenus les députés, deux ans après le rapport Brochand qui avait lancé le projet de CFII. “Le moment est venu de prendre les décisions indispensables à son lancement effectif” , a lancé le rapporteur de la commission des affaires culturelles, Emmanuel Hamelin (UMP, Rhône).

L’urgence est dictée par les échéances budgétaires. Le Parlement avait en effet provisionné 30 millions d’euros en 2005 qui n’ont pas été consommés pour les investissements de départ de la CFII. A défaut de constitution juridique de la chaîne avant la fin de l’année, cette somme ne pourra pas être reportée sur 2006. La chaîne verrait ainsi son budget de lancement tomber de 95 millions à 65 millions d’euros. Un handicap lourd pour un projet dont les moyens ne sont pas de même échelle que les budgets dont disposent des chaînes comme CNN International (650 millions) ou BBC World (480 millions).

Pour Français Rochebloine (UDF, Loire), qui avait présidé la mission d’information de l’Assemblée sur la création d’une chaîne internationale,”il est paradoxal de nous demander de voter ces crédits alors qu’aucun arbitrage n’a encore été rendu sur le montage de la future chaîne” .

Le rapporteur spécial de la commission des finances, Patrice Martin-Lalande (UMP, Loir-et-Cher), a cependant accepté de retirer l’amendement adopté en commission qui prévoyait une réduction de 10 millions d’euros des crédits pour la CFII si celle-ci n’était pas en situation de démarrer dès janvier.

Patrick Roger
Article paru dans l’édition du 09.11.05

Advertisements
This entry was posted in media-com. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s